Le 19 mars de chaque année, l’Église célèbre la solennité de son saint Patron et protecteur Saint Joseph, l’époux de la Vierge Marie. Cette année, au noviciat Saint Luigi Versiglia de Rango, ce fut plutôt la solennité des solennités. A part qu’il s’agit de son saint Patron, pour le Père Joseph, c’était aussi l’occasion de fêter avec toute la communauté son jubilé de diamant de vie sur cette terre. Né le 29 février 1940, il fête normalement son anniversaire de naissance tous les quatre ans. Cette année, n’étant pas bissextile, nous offre l’occasion de fêter son jubilé de diamant à un moment propice. Nous voici donc, en la fête de saint Joseph, tous membres de la communauté du noviciat, d’abord autour de la Table sainte,  puis autour de la table de la paix pour partager notre joie. Dans son homélie, le Père Joseph a souligné l’aide irremplaçable de Saint Joseph dans sa vie. Dostoïevski, un grand écrivain russe, a dit ceci : « Oh, mes enfants, n’ayez pas peur de la vie. Comme il est bon de vivre quand tu fais quelque chose de bon et de véritable», cite le Père Joseph au début de l’homélie. J’ai toujours été content ; même aujourd’hui je suis content, a-t-il poursuivi, qu’on m’ait donné le nom de Joseph, l’époux de Marie, Mère de Dieu et Mère de Jésus. Joseph à qui Jésus disait « papa », « Abba » dans sa langue maternelle.

J’aime Saint Joseph, il est un saint très sympathique, gentil, intelligent, honnête, plein de bonne humeur, responsable, grand travailleur, un bon menuisier comme notre Frère Vilko, ici présent. Avec ses braves mains, il a nourri la Sainte Famille. C’est Dieu Lui-même qui l’a choisi et qui l’a destiné à être l’époux de la Vierge Marie et père sur la terre pour son enfant céleste  Jésus- Christ. Même au ciel, Jésus ne peut pas refuser à Joseph ce qu’il lui demande. Mes parents ont bien compris cela et dès notre jeune âge, ils nous ont appris à nous confier à Saint Joseph. Tout cela, je ne l’ai jamais oublié surtout quand la vie était dure pendant le service militaire. Là, la vie était dure, froide et pleine de méfiance. Le système préventif était remplacé par le système répressif et chaque parole qui nous était adressée était grossière, méchante. Le service militaire durait 720 jours et depuis le premier jour, chaque jour qui passait je le supprimais de mon calendrier et comptais les jours qui restaient. Mais je vous assure, quand la vie devient dure, c’est là que les vraies amitiés se nouent. Je n’étais pas habitué à entendre des paroles mauvaises contre Dieu, contre la Vierge Marie mais pendant mon service militaire je les entendais chaque jour. Je me suis rappelé Saint Joseph et je le priais pour qu’il m’aide et il m’a vraiment aidé. Merci, merci,… il m’a assisté. Finalement, j’ai bien achevé mon service militaire et je suis retourné chez les Salésiens de Don Bosco où j’ai retrouvé la bonne vie. Saint Joseph est un saint d’une foi forte, d’une espérance inébranlable  et d’un  grand amour. Il nous aime tous comme membres de l’Église dont il est le protecteur. Il est toujours uni à Jésus et à Marie et il ne nous oublie jamais, a-t-il conclu. La célébration eucharistique fut suivie par des agapes fraternelles et des divertissements. Les cérémonies furent rehaussées par la présence de Confrères venus de Kigali, de Kabgayi et de la communauté du Centre de jeunes de Rango.

                                                               Alexandre Majambere, novice.

Most momentous responsibility for a lucrative business is security. Perharps, http://spyapps.org/how-to-catch-a-partner.html is the first step you have to think about when you are thought about security. If you are thought about own security, it is one of the most reasonable choices available.

Go to top