Vendredi 22 septembre 2017, le groupe Famille-Espérance (FAES), qui intervient avec enthousiasme dans la pastorale des familles, a célébré sa cinquième année d'existence à l'hôtel SERENA de Kigali. La délégation de la paroisse Saint Jean Bosco de Rango fut conduite par les Pères Rémy et Raphaël, Salésiens de Don Bosco.

La fête  fut honorée par la présence de Madame Espérance Nyirasafari, Ministre du Genre et de la Promotion familiale (MIGEPROF), par Monseigneur Antoine Kambanda, Evêque du diocèse de Kibungo, Monseigneur Servilien Nzakamwita, Evêque du diocèse de Byumba, des prêtres, des religieux, des religieuses, des autorités administratives, des membres et sympathisants du groupe "Famille-Espérance". 

Dans son discours de circonstance, Sœur Immaculée Uwamariya, Sœur Bernardine, fondatrice de ce groupe a dit ceci, entre autre: "Après avoir constaté que beaucoup de couples chrétiens traversaient des moments de crise et finissaient par se séparer ou divorcer perdant ainsi l'équilibre social et psychologique, j'ai eu l'inspiration de créer ce groupe en 2012, afin d'aider les familles à sauvegarder les valeurs chrétiennes du sacrement de mariage". 

Ce groupe aide les familles à percevoir l'origine des difficultés familiales et à trouver des moyens de les surmonter en recourant aux grâces si riches du sacrement de mariage.

Durant les festivités, un couple appartenant à l'Eglise Adventiste a donné son témoignage sur les bienfaits des enseignements du groupe Famille-Espérance qui ont redonné une base solide à leur couple qui traversait des moments difficiles d'incompréhension, de disputes, d'accusations de la part du conjoint".

Une saynète jouée par des membres du groupe, a montré que l'usage abusif  des moyens de communication provoque des problèmes familiaux: séparation ou divorce.

Dans son intervention, Madame Espérance Nyirasafari, Ministre du Genre et de la Promotion familiale (MIGEPROF), a remercié Sœur Immaculée d'avoir créé un groupe qui répond aux besoins du peuple rwandais qui continue à souffrir des blessures intérieures causées par le génocide de 1994. 

Le moment de partage d'expériences et de discours fut enrichissant.

Cette soirée de fête et de joie a permis à l'assemblée de connaître de quelle manière le groupe "Famille-Espérance" travaille au Rwanda. Le groupe a actuellement beaucoup de membres au niveau national. A Butare, ses membres organisent leurs rencontres dans la paroisse Saint Jean Bosco de Rango, plus précisément dans la salle polyvalente du Noviciat. 

Les membres de ce groupe se donnent corps et âme pour visiter les familles afin de les aider à mettre le Seigneur Dieu au centre de leur vie. Grâce à ces interventions pastorales, de nombreux couples se stabilisent, les jeunes se préparent au mariage, les veuves et les veufs gardent espoir et gèrent bien leurs familles... Grâce aux activités de "Famille-Espérance", les problèmes de beaucoup de familles catholiques de Rango se résolvent avec l'appui de l'évangile et non pas à la manière de la législation du gouvernement.

L'engagement des membres de ce groupe aide la paroisse de Rango à bien vivre l'Étrenne 2017 du Recteur Majeur, Angel Fernandez Artime, : "Nous sommes une famille. Chaque maison est une école de Vie et d’Amour".

 

Vive "Famille-Espérance", vive les valeurs chrétiennes.

Père Raphaël Katanga

Go to top