Des trois pays de l’AGL sont venus parents, amis, connaissances, … de quatre jeunes salésiens, Christian NSANZUMUHIRE, Dons Kennedy OYERGIU, Pierre Claver BUCINDIKA et Jean Marie HITIMANA qui prononcent leurs vœux perpétuels ce 14 juillet 2018, dans la chapelle Marie Auxiliatrice de Kimihurura/Ifak A 10h 15 a commencé la procession à partir de l’ancienne chapelle vers la nouvelle. Arrivés là, le père Jean Bosco NTIRENGANYA, au nom du directeur de la communauté, parti en congé, souhaita la bienvenue aux fidèles. « Que nous offrions nos prières d’aujourd’hui pour nos quatre frères » :

nous exhorta-t-il et puis il demanda au père provincial Camiel SWERTVAHGER de présider la concélébration eucharistique. Avant de prononcer l’homélie, le Père Provincial fait un bref dialogue avec les futurs profès. Dans son homélie, il dit que les vœux sont un signe de l’amour entre l’Appelant et l’appelé. Le corps et le cœur doivent être donnés au Christ intégralement mais des deux le plus important est le cœur,  et Dieu  doit y occuper une place de choix pour celui qui s’engage  à le servir. Revenant sur les trois conseils évangéliques, il insista sur l’obéissance en faisant référence à l’écoute d’une part de Dieu et de l’autre des supérieurs.  Et cela en menant une vie sobre tout en aimant  ses confrères et les jeunes surtout les plus pauvres. Nous prions pour qu’ils soient animés par le Da mihi animas de Don Bosco, persévèrent dans leur « oui » comme la Vierge Marie et qu’ils restent fidèles à leurs engagements pour toujours. Pour que cela se réalise ils ont besoin de la grâce divine  pour être la lumière et le sel du monde. 

Maintenant vient le moment fort ! Les quatre confrères se prosternent sur le sol pendant le chant de la litanie des saints. Ce geste est un signe d’abandon total à Dieu  pour toute la vie. Après  ils se sont agenouillés pour prononcer, chacun à son tour,  ses vœux perpétuels dans les mains du père Provincial qui représente le Recteur Majeur, après quoi ils se sont dirigés vers l’autel pour attester les paroles prononcées par leur signature. Ensuite le provincial récita une longue prière et leur remit la croix que portent les Salésiens a vœux perpétuels.

A la fin de la messe, au nom de ses confrères,  Christian NSANZUMUHIRE prit la parole et  remercia Dieu ; ensuite il remercia ceux qui les ont aidés au cours de leur cheminement : les parents, les formateurs, les confrères, et beaucoup d’autres personnes, sans oublier les organisateurs de la fête de ce jour,…il nous demandait de les porter dans nos prières. 

L’eucharistie prit fin vers 13h30 et les festivités se sont poursuivies dans une salle de l’ancien atelier (ATS) où a été prise l’agape fraternelle et où furent prononcés quelques discours de circonstance. 

Le représentant des parents des quatre profès perpétuels, Monsieur Berchmans MANIRABOGOYE,  demanda aux parents de laisser leurs enfants se consacrer à Dieu et ne pas étouffer leur désir de servir le Seigneur. Il ajouta que les jeunes d’aujourd’hui,  souvent auteurs de beaucoup de maux et impliqués dans des actes indignes, ont besoin d’un « contre- poids » ; - ce contrepoids pourrait être un salésien -,  pour les orienter vers les justes chemins et retourner à Dieu. 

L’orchestre de Kimihurura, de Gatenga et la troupe (itorero) des élèves de Kimihurura égayèrent les invités par leurs chants et danses traditionnelles. Les festivités se clôturèrent par la remise de cadeaux aux nouveaux profès.  Un gâteau – ou plutôt plusieurs gâteaux ont été coupés non seulement pour la fête proprement dite mais aussi pour le père Pierre Célestin NGOBOKA  qui célébrait ce jour-là (le 14 juillet) son 44ème anniversaire de naissance.                  

Willy Ndayishimiye,  SDB

Go to top