Autour de la fête de Marie Immaculée Conception, la coordination de la pastorale des jeunes de la Communauté de Kamuli a organisé un marathon qui a fait bouger la ville. L’inscription était ouverte à toute personne qui se sentait capable et intéressée surtout que le thème central était intéressant pour tout le monde : « lutte contre la violence domestique». S’étaient faits inscrire beaucoup de jeunes, filles et garçons membres de notre oratoire et école,

des mamans et des papas des environs et même de plus loin de Kamuli .

Les coureurs étaient escortés par la police nationale, station de Kamuli. Treize (13) km à parcourir, c’était long pour les uns, apparemment court pour les autres. L’hôpital du district nous avait encouragés en nous envoyant une équipe d’infirmiers, avec une ambulance qui a accompagné les athlètes tout au long du parcours. La Croix rouge n’a pas été indifférente : une équipe de ses membres étaient présente, munie de toutes sortes de matériel d’intervention. Grâce à Dieu et à la Vierge Immaculée, à part les crampes pour les uns et la fatigue pour les autres, il n’y a pas eu d’accident.

 Le départ de la course était prévu pour huit heures, mais elle a commencé une heure plus tard parce qu’il y avait des participants qui venaient de loin.

 Chose étonnante, une fille de 13 ans est arrivée la première chez les filles, tandis qu’un jeune de l’oratoire a remporté le prix chez les garçons. Quatre vélos était les premiers prix, deux pour les filles et deux pour les garçons.

Prenant la parole, le chargé de la pastorale dans la communauté de Kamuli, père Philippe GBAO a expliqué à la  foule présente le sens des activités de ce genre organisées chez Don Bosco autour des solennités comme celle que l’Eglise Catholique célèbre le 8 décembre. Le thème principal était la lutte contre la violence domestique, mais il y avait aussi d’autres thèmes : la question de l’éducation à la morale et à la foi chrétiennes. 

Cette course a fait connaitre les activités entreprises par les Salésiens de Don Bosco, entre autres l’école professionnelle de Kamuli,  dans la région de Busoga où la communauté est implantée. C’est ainsi que l’ancien gouverneur de la ville de Kamuli, un des participants à la compétition, a remercié les salésiens pour l’attention qu’ils portent aux jeunes et a invité tous ceux qui étaient là d’être des ambassadeurs  de Don Bosco dans leurs miliuex de vie respectifs.

Après la remise des prix, les jeunes et les moins jeunes sont retournés chez eux, fatigués mais contents de l’ambiance vécue.

 

Frère Laurent Minani sdb (Kamuli)

Go to top