Jeudi 31 janvier 2019, la Province Salésienne d'Afrique des Grands Lacs (AGL), a inauguré le Centre de formation professionnelle dans le Camp des réfugiés de Palabek au Nord de l'Ouganda où une communauté de Salésiens vit parmi les réfugiés et les assiste. Le camp accueille des réfugiés qui ont fui la guerre civile et les violences au Sud - Soudan. Actuellement on en compte plus de 34.000 dont la majorité sont des jeunes. 

C'était un jour de joie pour les jeunes réfugiés parce que ce centre de formation professionnelle facilitera leur autonomie et insertion sociale.

Pour que l’intervention salésienne soit efficace un projet de créer un centre de formation professionnelle fut conçu. Le Recteur Majeur, Père Ángel Fernández Artime et d'autres instances de la Congrégation salésienne se sont mobilisés pour que ce projet devienne une réalité.

 

Des milliers de réfugiés, des organisations non gouvernementales et une délégation du gouvernement étaient présents aux cérémonies d'inauguration. Des discours de remerciement et d'encouragement ont été prononcés par différents invités, destinataires et collaborateurs. 

Les jeunes réfugiés ont exhibé leur talent en chantant quelques chants en l’honneur de Don Bosco qu'ils ont composés pour la circonstance. Ils ont loué Saint Jean Bosco et les Salésiens de tout leur coeur.

 

L'honorable Hilary Onek, Ministre des désastres et des réfugiés (Minister for Relief, Disaster Preparedness and Refugees) a représenté le Président de la République. Parlant au nom du Gouvernement, il a promis de financer la construction de deux dortoirs, un pour les garçons et l'autre pour les filles. Ensuite le Ministre a coupé le ruban et le Vicaire Provincial, Père Raymond Bavumiragiye, a dévoilé le tableau portant le nom et le symbole de l'école.  

 

Avec ses 6 filières de formation, le centre demeure flexible, pouvant s’adapter à de nouveaux métiers selon les besoins du marché du travail. Il donnera une formation par compétence et rapprochera les jeunes du marché du travail, c'est ce qu'a rappelé le Ministre

Les jeunes auront une formation gratuite de 3 à 6 mois et une formation d'une année. Tout dépendra du choix de l'élève et de ses compétences. 

Le bureau  de l’emploi de l'école se chargera de mettre les élèves en contact avec les entreprises, les accompagnera dans les visites aux chantiers et les aidera à chercher des lieux de stage pratique. Grâce à la formation professionnelle ces jeunes gens amèneront leurs familles à une stabilité sociale et à l'amélioration de leur condition de vie.

 

Rendons grâce au Seigneur pour la réalisation de ce projet ; c’est ainsi que les Salésiens seront à même de former de bons techniciens et d’honnêtes citoyens.

 Père Raphaël Katanga