Ce chemin tracé par Don Bosco est toujours d’actualité! Foi, confiance, affection, et voilà les trois piliers de sa pédagogie qui s’ancrent profondément dans le vécu quotidien.

Ce 14 janvier 2019, une rentrée scolaire qui nous surprend un peu … On l’attendait un peu plus tard.

Irène Meurs est chez nous – pour la cinquième fois - mettant sa compétence de coutière au service de Sœur Stéphanie et des jeunes. Une belle expérience de complicité ponctuée de rires, de mimes, de partage. Le kinyarwanda n’est pas un frein et la créativité est là pour compenser. 

Deux cent cinquante et un jeunes – 251 jeunes âgés de 15 à 26 ans dont 146 garçons et 145 filles fréquentent notre « Maison Don Bosco Muhazi ». Belle répartition  qui prouve que l’éducation des filles est bien prise en considération, même dans nos régions isolées. Parmi eux, 47 jeunes sont orphelins  - dont la plupart de père. Dure réalité : des tas de responsabilités à devoir assumer si jeune, le travail des champs à assurer, la maturité à acquérir – et pas le temps de vivre son enfance. 

L’alphabétisation et l’année préparatoire accueillent 52 jeunes qui ont abandonné prématurément l’enseignement de base. En s’inscrivant dans le circuit proposé par notre maison, un nouvel avenir s’ouvre à eux, prévenant l’exclusion sociale. Après un ou deux ans, ils pourront choisir une formation aux métiers, quand les notions acquises seront suffisantes. Certains d’entre eux, après avoir passé un examen officiel validé par un certificat des Autorités du Secteur, réintégreront l’école secondaire. 

Suite à leur stage, un bon nombre de ces jeunes ont été engagés. Appréciés pour leurs compétences pratiques, mais aussi pour la bonne éducation, leur comportement, leur engagement au travail, leur ponctualité. 

Pour toute la communauté éducative, c’est une vraie joie, car voilà les efforts de chacun récompensés. 

Au cours de la réunion des parents de ce 1er trimestre, ce fut aussi une joie de constater le grand nombre de participants ! A l’aise, pleins de simplicité et de courage, conscients de cette chance offerte à leur enfant… Fruit aussi d’un climat d’accueil et de tolérance vécu par tous. La moitié de nos jeunes sont de religion catholique et les autres, de différentes confessions.

Aller au-delà des apparences … dépasser les difficultés, les échecs, les déceptions et souffrances de la vie et s’ouvrir plein de confiance au présent. Vouloir, pouvoir… et poser un pas à la fois dans cette reconquête, vers une résurrection.

Merci d’être là ! Les encouragements et le soutien apportés sont inestimables!

Heureux cheminement vers Pâques !

Thérèse Watripont