Des sacrés « COCO » venus de la région de Gent /Belgique pour un voyage d’immersion. Hé oui, en flamand, on « colle » souvent les mots, m’explique Jan et ainsi on rit ensemble de ce jeu de mots inattendu.                         

Dix étudiants accompagnés de quatre jeunes professeurs, très motivés et enthousiastes ont passé dix jours inoubliables à Don Bosco Muhazi : l’aboutissement d’une prise de contact de Madame Colette Schaumont. Une rencontre bien préparée proposant une grande diversité d’animations dont une partie très didactique : initiation à l’informatique et à l’anglais.

 

Les balades à pied ou en barque pour la découverte de l’environnement, les sports, les activités de l’Oratorio, la danse et les tambours ont meublé ces quelques jours passés parmi nous. Le 11 juillet, Feest van de Vlaamse Gemeenschap -  Fête de la Communauté flamande - a été l’occasion de découvrir le marché de Gikomero et ses alentours, et l’après-midi s’est terminée dans la joie autour d’un petit verre au « Whatsapp – Bar-Restaurant ». Hé oui ! Notre Communauté éducative n’a pas ménagé ses efforts, ni son temps pour accompagner les jeunes et répondre – en anglais ou en français - aux multiples questions…                                                                                                         

Et ainsi, le temps a passé très vite – trop vite selon l’avis de tous. La petite fête de l’au revoir offre l’occasion de présenter quelques danses traditionnelles, le poème « Tambours pour la paix » enrichi maintenant de la version flamande, de chants entonnés par tous – car dès le départ, les jeunes ont voulu s’initier au kinyarwanda. Denys, au djembé donne une coloration au jeu habituel des tambours et anime le groupe avec divers jeux. Une superbe « pièce montée » surmontée d’une bougie qui envoie - ô surprise -des gerbes de petites étoiles colorées,a été confectionné par les élèves de la formation en « arts culinaires » ainsi que de délicieuses cigarettes d’arachide.On va se régaler ! Des petits agaseke garnis de thé local leur sont offerts en souvenir du séjour.

La danse des « INTORE » ponctuée par les rythmes fascinants des tambours « Ingoma » et introduite par nos petits joueurs de flûte, vient conclure ces moments magiques ! Infatigables, nos « Bazungu » qui participent avec talent – fruit de leurs répétitions assidues avec Jean-Claude!

Monsieur l’Exécutif du Secteur de Gikomero est venu nous rejoindre le dimanche soir – autre moment de partage vécu en toute sincérité.

Lessives presque sèches, valises prêtes, dernier « Mot du matin » avec les jeunes du TVET SCHOOL… ils sont partis le lundi matin avec de grands signes de la main, vers d’autres aventures à vivre avec les jeunes de l’IFAK à Kimihurura.

Yego, « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. » (A. de Saint Exupéry). Se découvrir, s’enrichir de la différence, s’apprécier, se respecter… On ne rentre pas indemne d’une telle aventure. 

MURAKOZE CYANE ! A se revoir !

Thérèse Watripont

Salésienne Coopératrice

 

https://www.dropbox.com/sh/ljuquchyqiwj0xk/AAAJ-ZIpNROI99Yu-eSua0k0a?dl=0

Go to top