umucyo danse avec inkondera

Le  ministère de l’Education et celui de la culture et du sport  se sont convenus pour préparer l’ouverture  du « Ukwezi k’umuco mu mashuri » campagne culturelle dans les institutions scolaires du 16/8 au 16/9/2019, pour inculquer aux élèves les valeurs et les interdits (tabous) de la culture rwandaise.

Cette campagne sera annuelle afin d’intéresser les élèves à connaître leur culture et à la faire aimer.

Le conseil des ministres a décidé que

les cérémonies d’ouverture officielle allaient se passer à l’Ecole Privée Marie Auxiliatrice ( EPMA ). 

La fête a eu lieu le vendredi 16 août 2019.  

Les préparatifs étaient basés sur le thème suivant : «Umuco, ishingiro ry’uburere n’uburezi » , la valeur, base d’une bonne éducation.

Les  cérémonies ont commencé par la visite du musée où les visiteurs ont trouvé les objets traditionnels  présentés et expliqués  par les élèves dans le but d’enrichir leur vocabulaire et stimuler leur curiosité. L’enfant doit apprendre à bien parler sa langue et bien connaître sa culture pour bien modeler sa vie.

Les visiteurs  parcouraient le musée ; à chaque étape, il y avait un(e) élève qui expliquait le nom et l’importance de l’objet présenté.

Après le tour du musée, les visiteurs ont été accueillis dans la salle (gymnase) par les danses traditionnelles.

Le maire de district a prononcé le mot d’accueil pour souhaiter la bienvenue aux invités.

Ensuite, la Sœur Supérieure, Sr. Lumière a parlé de l’historique de l’Ecole Privée Marie Auxiliatrice et du musée « Agapfundikiye … gatera amatsiko », son importance vis-à-vis de l’enseignement du kinyarwanda et la culture à l’EPMA, mais aussi aux autres écoles de la ville de KIGALI et en dehors de la ville.      

Au programme du jour, il était prévu que Mr BAMPORIKI Edouard parlerait des « Indangagaciro z’umuco nyarwanda » (Les valeurs positives de la culture Rwandaise).

Au cours de son exposé, Mr Edouard BAMPORIKI  a félicité l’école qui a pris l’initiative d’enseigner  les valeurs et les antivaleurs de la culture rwandaise.

A cette  même occasion, il a donné une vache, symbole de prix de mérite appelé en langue nationale « ubumanzi » .

Puis est venue la cérémonie proprement dite « Igitaramo cy’umuganura » (Veillée de la moisson). 

Pour concrétiser cette partie, les élèves ont présenté un sketch qui relatait l’histoire d’une famille dont, à la récolte, chaque enfant présente à son père une partie de sa récolte pour le partage en famille. Alors le père prépare une journée de fête. Il invite toute la famille et les amis à l’Umuganura.  Le mot « umuganura » vient du verbe « kuganura » qui signifie manger la toute première récolte « les prémices ».

Les fils passent à tour de rôle pour exhiber la récolte obtenue et énoncer les objectifs déjà atteints. « imihigo yahiguwe ». Des poèmes, des chants pour vanter la vache. Des danses traditionnelles accompagnées du son des tambours.

En plus, ils formulent et présentent les objectifs à atteindre l’année prochaine. (imihigo izagerwaho). Enfin, le chef de famille donne la semence pour la saison prochaine. 

Après ce jeu significatif,  différents discours ont été  prononcés par les autorités respectives : le représentant du Maire de la Ville de Kigali et le Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement, le Dr MUNYAKAZI Isaac qui, dans son discours a ouvert officiellement le mois de la culture a l’école « Ukwezi k’umuco mu mashuri ».

Il a demandé aux autorités scolaires de bien préparer ce mois en enseignant aux élèves les valeurs de la culture rwandaise. Ceci se fera au  mois d’août  de chaque année.

La fête s’est terminée  par  l’ « ubusabane », le  partage d’un verre.

 

Kigali, 16/8/2019,

KASARASI Stanis, Chargé de la Recherche et Culture.

umucyo danse traditionnelle 

umucyo dans la famille chacun a sa tâche

umucyo autorités donnant du lait aux enfants

umucyo intore

umucyo accueil du ministre

Go to top